January 7, 2019

November 2, 2018

October 26, 2018

October 12, 2018

September 20, 2018

Please reload

Posts Récents

La Mouvance Récup' chez Recy-K

February 8, 2019

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Peinture au lait caillé

Bonjour !

 

Je vous avais parlé de la peinture au lait caillé que j'avais utilisée pour une vitrine zéro-déchets dans un article précédent. Aujourd'hui, je vous explique comment je l'ai préparée, en images. Je me suis inspirée de plusieurs recettes, notamment celle du site "Esprit Cabane" que je vous invite à découvrir.

 

La peinture au lait est utilisée depuis très longtemps : elle était déjà employée pendant l'antiquité, notamment pour les fresques murales. La peinture devient très dure en séchant et possède une très grande stabilité, ce qui fait qu'elle est idéale pour la peinture des meubles. L'idée est d'utiliser la caséine, présente dans le lait caillé, comme liant. On peut ensuite y adjoindre un pigment de son choix (de préférence naturel !).

 

Comment ça marche? Les ingrédients sont simples à rassembler et peu couteux:

- Du lait : il en faut environ 1/2 litre pour produire 1/4 de litre de peinture

- Du vinaigre blanc (une cuillère à soupe)

- Du borax (quelques grammes)

- De la craie en poudre (150 g)

- Des pigments : j'ai utilisé du Rouge de Venise. La quantité dépend de la teinte souhaitée

 

 Les 3 derniers ingrédients se trouvent dans une droguerie.

 

La première étape consiste à faire chauffer le lait quelques minutes, sans le faire bouillir, puis d'y ajouter une cuillère de vinaigre blanc pour le faire cailler. On filtre le résultat avec un filtre fin (une passoire ou un filtre à café) pour séparer le caillé, qui contient la caséine, du petit lait. On peut utiliser celui-ci dans une recette ou le boire (pour ceux qui aiment). Il faut laisser filtrer quelques heures, puis récupérer le caillé auquel on rajoute une pincée de borax qui rend la caséine soluble dans l'eau. On obtient alors un mélange un peu crémeux, auquel on peut ajouter de l'eau si trop pâteux.

 

Ensuite, on prépare la charge qui va permettre d'opacifier la peinture. Je la prépare avec de la craie (entre 100 et 150 g), en la mélangeant avec de l'eau jusqu'à obtenir une pâte crémeuse. Puis on la mélange au caillé pour obtenir la peinture. Enfin on ajoute le pigment (pour nous du Rouge de Venise) en fonction de la teinte obtenue !

 

Après application, je protège la peinture avec un vernis à base de gomme-laque diluée dans de l'éthanol. L'odeur est un peu déagréable pendant l'application, mais elle disparaît une fois la peinture sèche !

 

 

 J'espère vous avoir donné envie d'essayer ! A très bientôt.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous