January 7, 2019

November 2, 2018

October 26, 2018

October 12, 2018

September 20, 2018

Please reload

Posts Récents

La Mouvance Récup' chez Recy-K

February 8, 2019

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Zéro-déchets, économie circulaire… De quoi parle-t-on ?

Suite à mon précédent article sur ma démarche environnementale, je vous propose aujourd’hui d’expliciter quelques termes et concepts que je suis amenée à utiliser dans le cadre des Cartons d’Anaïs : déchets, réemploi, économie circulaire… De quoi parle-t-on?

 

Hiérarchie des déchets

 

Les stratégies « déchets » sont tenues de respecter le principe de la « hiérarchie des déchets » introduit par la réglementation européenne. Selon ce principe, il faut privilégier les approches en haut de la hiérarchie, au profit des approches située plus bas.

 La solution à privilégier est la « prévention » , c’est-à-dire éviter de produire le déchets. Cela passe par l’évitement pur et simple (se passer d’eau en bouteille en buvant de l’eau du robinet), la réduction à la source (faire des emballages plus légers), ou encore le « jeter moins » (composter ses biodéchets dans son jardin).

 

Pour éviter qu’un produit devienne un déchet, il existe également le « réemploi », qui consiste à réutiliser tout ou partie d’un objet pour lui donner une seconde vie, en le donnant, en le réparant ou en lui trouvant une nouvelle fonction.

 

Vient ensuite le recyclage, qui consiste à réintroduire, après diverses opérations, la matière qui composait un déchet dans le cycle de production. Pour le carton, le recyclage consiste à extraire les fibres de cellulose pour produire un nouvelle pâte. Les déchets de cartons recyclés sont ainsi préalablement triés, déchiquetés, mélangés à de l'eau pour former une pâte, débarrassés de leurs impuretés et désencrés.

 

Zéro-déchets, économie circulaire...

 

Le « zéro déchet » désigne une stratégie, ou un ensemble de stratégies, visant à réduire la production de déchets. L’objectif principal des stratégies « zéro-déchet », comme défini par la Zero Waste International Alliance, est de limiter au maximum les rejets dans le milieu naturel, l’enfouissement et l’incinération des déchets et de favoriser au maximum la valorisation matière (recyclage et réemploi) des déchets. Une démarche « zéro-déchets » consiste à faire en sorte que son activité génère un minimum de déchets, et que ces déchets puissent être valoriser au maximum.

 

L’économie circulaire s’oppose à l’économie « linéaire » dans laquelle les ressources sont extraites pour produire des objets qui sont éliminés après leur utilisation. Au delà de faire en sorte que la matière recircule via son recyclage, l’idée est aussi de limiter l’extraction des ressources et d’éviter les « fuites », c’est à dire l’élimination des déchets valorisables, à travers différents moyens : éco-conception, symbiose industrielle, économie du partage, réparation...

 

 

A Bruxelles, il existe un Plan Régional d’Économie Circulaire, le PREC, adopté en mars 2016. Celui-ci vise à considérer les enjeux environnementaux en opportunité pour le territoire, l’économie et l’emploi, à travers des mesures transversales, territoriales et sectorielle : créer un environnement favorables pour les initiatives circulaires, développer une stratégie d’alimentation durable...

 

 

 

Et les Cartons d’Anaïs, dans tout ça ?

 

Le projet des Cartons d’Anaïs, c’est le réemploi de grandes planches de cartons d’emballage : l’idée est de mettre à profit leurs avantages: solidité, rigidité, légèreté… Les cartons utilisés sont d’ailleurs sélectionnés avec soin pour assurer la qualité des objets produits. Les avantages : on leur évite de devenir des déchets, on leur redonne de la valeur en créant des objets qui tirent partie de leurs caractéristiques, et on propose un produit local et éco-responsable. Une illustration modeste, mais concrète, de ce que peut être l’économie circulaire !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous